La nouvelle ère du textile
Au cœur de la métropole lilloise, une soixantaine d’étudiant(e)s d’HEI (Hautes Etudes d’Ingénieur) mêlent savoir-faire régionaux d’hier et d’aujourd’hui en choisissant de se spécialiser en TIMTEX (Technologie Innovation et Management International du Textile).

Techniques de fabrication de tissus respectueux de l’environnement, gestion des stocks, évaluation des prix de vente font partie de leur quotidien et plusieurs de ces étudiant(e)s apportent leur expertise aux entreprises à travers ProG’HEI.

Officiant depuis 44 ans, la Junior-Entreprise de l’école accompagne TPE, PME et Grands groupes dans des projets de développement, de création et ou d’approfondissement.

Aujourd’hui, nous avons choisi de donner la parole à une étudiante du domaine, également auto-entrepreneuse et fondatrice de l’association « DEFIL’HEI ».

Entretien avec Nora ISSILAME.

Bonjour Nora, peux-tu nous en dire un peu plus sur ton parcours et qui tu es ?

Bonjour ProG’HEI ! J’ai intégré HEI car la spécialisation en textile m’a beaucoup plu.

En effet, j’ai commencé à coudre à l’âge de 14 ans et aujourd’hui, je développe ma propre marque de prêt-à-porter.

En arrivant à HEI l’an passé, j’ai voulu monter une association en rapport avec les thèmes du textile et de la mode et pourquoi pas faire germer une passion chez certain(e)s étudiant(e)s.

J’ai donc formé une équipe constituée d’une quinzaine d’étudiant(e)s et nous avons organisé des ateliers de coutures et des défilés de mode au sein de l’école.

En Février, nous organisions notre cinquième défilé au Palais Rameau, avec 41 créations d’étudiant(e)s d’HEI.

Qu’est-ce que tu considères comme point fort de l’enseignement d’HEI ?

Il me semble que la sensibilisation aux techniques de fabrication respectueuses de l’environnement est une réelle plus-value.

Le fait que l’enseignement garde un aspect généraliste nous permet de garder l’esprit alerte sur toutes les innovations scientifiques et la Responsabilité Sociale des Entreprises.

Cependant, l’adaptabilité reste certainement une des marques de fabrique d’HEI. On nous apprend entre autres à répondre aux problématiques des entreprises en puisant dans nos ressources personnelles et notre créativité mais également en faisant appel aux connaissances acquises en cours.

On travaille également sur l’innovation textile et plusieurs étudiant(e)s de cinquième année collaborent avec Décathlon sur des projets hyper intéressants !

On voit aussi apparaitre toute une science de la gestion des stocks optimisée grâce à l’Intelligence Artificielle. Celle-ci permet principalement une amélioration des prévisions de ventes et une réduction des stocks importante et donc une nouvelle exploitation de la gestion des flux.

Du côté de la haute couture, se dessine une expérience client réinventée, plus personnalisée et une meilleure appréhension du parcours client.

Dernière question Nora, tu parlais plus tôt des notions environnementales inclues dans les enseignements. Quel est ton ressenti sur l’intégration de ces valeurs dans le monde de la mode ?

J’ai plutôt confiance en la volonté de changement des grands groupes. On voit apparaître de plus en plus d’initiatives, des vêtements éco-conçus, incorporant de nombreuses notions de recyclage également.

Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se soucier de l’histoire du vêtement, d’où l’importance d’un storytelling qui tient la route. Aujourd’hui, n’importe quelle information est accessible et les internautes n’hésitent pas à s’adresser directement aux marques sur les réseaux sociaux.

On voit aussi apparaitre une nouvelle population d’entrepreneurs sociaux, avec un message fort et une volonté de faire bouger les lignes. C’est à cela que nous sommes sensibilisés, afin de pouvoir conseiller sur ces changements susceptibles d’être adoptés par toute entreprise.


Un grand merci à toi Nora pour le temps que tu nous as accordé et bonne continuation dans tes projets !

Vous pouvez retrouver Nora via son compte Instagram « By_Nyms »
RDV sur www.proghei.fr pour plus d’information sur ProG !